Exposition Samuel – Pause à la Galerie Alexandre Lazarew : derniers jours

7 Nov

par Grégoire.

Samedi 10 novembre se termine une exposition qui mérite d’être vue. On parle d’art contemporain. Croyez-moi, d’habitude je suis plutôt du genre frileux, mais quand il y a de la couleur et que c’est figuratif, ça me plait. Oui, c’est certainement très conservateur comme raisonnement… Mais que voulez-vous ?! Ca se passe à la galerie Alexandre Lazarew, c’est chouette, pop, coloré mais aussi profond, émouvant et très humain. C’est le travail de Samuel, artiste dunkerquois de 39 ans. 

Petit brief sur l’artiste (extrait du site de la galerie) : « Après plusieurs expositions en France et à l’étranger entre 1995 et 2007 , il effectue quelques résidences d’artistes afin de réaliser des expérimentations plastiques en résonance avec l’humain et son territoire, notamment dans des E.P.S.M (établissement public de santé mentale).
En 2011, il se consacre intégralement à sa nouvelle recherche picturale, inspirée du pixel, qu’il s’approprie, transforme, étire jusqu’à lui conférer trois dimensions. »

C’est avec ces baguettes de bois qu’il crée ses images, qu’il modifie la perception que l’on en a. En jouant sur les longueurs et les couleurs, il parvient à faire onduler la surface, à faire ressortir le détail. Chose étrange, puisqu’en pixelisant l’image, il devrait le cacher, le soumettre à l’ensemble. Mais c’est sans compter notre travail de reconstitution mentale : pour une fois dans notre vie de consommateur aguerri, nous faisons attention aux images qui sont devant nos yeux, nous les analysons, nous les reconnaissons, et nous voyons plus que ce qu’elle représentent.

Autre petit texte tiré du site de la galerie : « Appréhender l’œuvre de Samuel, entre simplicité, évidence et complexité, c’est d’abord nous défaire de nos habitudes visuelles.
Que voyons-nous ? L’objet est complexe, dans la fusion entre une photographie qui, par le traitement qu’elle a subi, mêle également mosaïque et peinture, et une mosaïque constituée de milliers de bûchettes de bois peintes, de hauteurs variables, qui lui confère un aspect sculptural. Aux pixels de la photographie, répondent ceux de la mosaïque de bois ; les deux dimensions en deviennent trois. Le bas-relief ainsi créé nous donne l’impression qu’une partie de la photographie sort du cadre, vient à notre rencontre. C’est ici que réside toute la force de l’œuvre : elle nous happe. Se met alors en place un jeu de va-et-vient du regard pour tenter de la saisir dans ses moindres détails — nous nous approchons, mus par l’envie de toucher — nous reculons pour contempler l’ensemble et l’apprécier dans sa globalité.  » Valérie Dussaut

« Nous sommes donc agréablement contraints à prendre le temps de regarder les images que Samuel choisit. Cette notion de temps, en contre pied de notre société de « zappeurs », est très présente chez l’artiste, ne serait-ce que dans le temps et la minutie qu’il consacre à la création de ses oeuvres.
Pourtant, l’instinct, le jeu, le plaisir, de manière presque enfantine, sautent également aux yeux. Dans les architectures uniques de ses villes miniatures, c’est bien dans son intimité que Samuel nous convie. »

Pour ma part, j’entends de la musique dans les oeuvres de Samuel. Toutes ces baguettes ondulent et me rappellent – attention, comparaison potache – certaines ambiances sur Windows Media Player (les utilisateurs de Mac ne peuvent pas comprendre/Si vous n’avez pas de PC, vous n’avez pas de PC). Ou encore des barrettes qui indiquent un niveau de volume. Bref, les couleurs et les formes résonnent sous nos yeux. Je vais m’arrêter là pour les envolées lyriques, et je vous laisse découvrir les créations de Samuel par vous-mêmes. COUREZ-Y ! 

Pour plus d’information sur les horaires de la galerie et les expositions futures :

http://www.galerie-lazarew.fr/index.php?lang=fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :