Les Menteurs au Théâtre de la Porte Saint-Martin

3 Oct

Les Menteurs, au Théâtre de la Porte Saint-Martin depuis le 7 septembre

par Aurore et Grégoire.

Mercredi dernier nous assistions à la dernière pièce de Chevallier et Laspalès (oui oui, c’est surprenant, mais on aime tester de nouvelles expériences), intitulée Les Menteurs, qui se joue depuis le 7 septembre. Le duo revient après son succès dans le Dîner de Cons. Voici un rapide synopsis de la pièce : « Chargés d’annoncer une mauvaise nouvelle à deux personnes âgées au cœur fragile, deux braves « bobbies » appuient sur la sonnette d’un petit pavillon le soir de Noël… La maladresse des deux policiers n’égalant que leur absence de jugeote, l’affaire prend rapidement une tournure des plus burlesques. La vieille dame n’a plus toute sa tête, une voisine inquiétante terrorise son monde, un pasteur cache quelque chose, une jeune fille peut en cacher une autre, un chien aboie, puis… De coups de théâtre en quiproquos désopilants, on rit sans cesse jusqu’au dénouement le plus inattendu. » (communiqué de presse)

LES MENTEURS

Adaptation Marianne GROVES. Avec Antoinette MOYA, Roger VAN HOOL,
Sophie GOURDINBruno CHAPELLENell DARMOUNI. Décors Charlie MANGEL.
Lumières Gaëlle de MALGLAIVE. Musique Guillaume et Renaud STIRN.
Costumes Juliette CHANAUD

Réservations : http://www.portestmartin.com/

À partir du 07 sept. 2012
Du mardi au vendredi à 20h
Le samedi à 16h45 et 20h30
Le dimanche à 15h

Aurore : Chevallier et Laspalès, on connait. Un duo qui fonctionne, des personnages qui s’accordent et des vannes absurdes qui fusent. On est donc plutôt content de les retrouver là. Malheureusement, les années ont passé et il semblerait que le rythme du duo se soit un peu ralenti. La pièce tourne donc autour de ces deux policiers peu débrouillards, pourtant les autres acteurs ne s’effacent pas devant les rôles titres. On adore le couple, et on a bien sûr un petit faible pour la vieille dame, qui sous ses airs de ne pas y toucher, a plus d’un tour dans son sac. Soyons honnêtes, on y va pour se détendre, pour se délecter du boulevard du meilleur effet. On sourit, on est surpris, mais on regrette que la dynamique semble un peu enraillée.

Grégoire : Que dire de plus ? J’avoue que bon, dès que Laspalès entre sur scène, on rit. Même s’il ne dit rien, juste pour sa tête. Et dès qu’il ouvre la bouche, on repense aux skecths mythiques. Aurore l’a dit : on y va pour se détendre. Avec quelques longueurs, de bonnes vannes un peu potaches parfois certes, la pièce fonctionne tout de même bien. On pourrait regretter de constater que le duo se renouvelle assez peu, mais d’un côté il utilise une formule qui marche toujours auprès d’un public qui lui est fidèle (aucune remarque concernant la moyenne d’âge). Très bon point pour le décor, vraiment bien agencé et assez absurde. Les autres acteurs sont bons, jusqu’à parfois se montrer plus drôles que les protagonistes… 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :