L’hebdo du Point C #35

24 Juin

par Grégoire.

Son de la semaine : I’ll Be Alright de Passion Pit

Ce soir, je vous emmène dans un monde merveilleux, un monde fait de paillettes scintillantes, d’arcs-en-ciel, de joie et d’amour. Non, je ne vais pas vous donner le numéro d’un dealer qui pourrait vous fournir LE truc qui vous ferait accéder à ce monde. Je vous présente juste « I’ll Be Alright » du groupe Passion Pit. 

Quintette américain mené par la voix puissante de Michael Angelakos, Passion Pit s’est formé aux alentours de 2007, et a fait beaucoup parlé de lui avec la sortie de l’album Manners en 2008. Qui ne connait pas Sleepyhead ? Le groupe développe un rock aux accents pop et électro assez dansants et qui enflammera vos soirées. 

« I’ll Be Alright » est le deuxième titre que nous connaissions de leur deuxième album, Gossamer, qui est prévu pour la fin juillet 2012. Avec une section rythmique endiablée et la voix haut-perchée de M. Angelakos, le titre est efficace, et ne laisse présager que du bon quant au reste de l’album. Perso, j’ai hâte.

Pas vous ?

Oeuvre de la semaine : Paysans se battant dans une auberge par Adriaen Brouwer

Difficile de trouver une oeuvre vraiment en lien avec un tel morceau. On pourrait presque mettre n’importe laquelle. Néanmoins, le début saccadé et très rythmé me laisse une impression de violence liée à une forme d’ivresse, et c’est pour cela que je vous présente Paysans se battant dans une auberge, panneau peint par Adriaen Brouwer vers 1630 et conservé à l’Alte Pinakothek de Munich.

Selon certaines sources, ce peintre aurait été formé chez Frans Hals, dont je vous ai déjà parlé dans un autre hebdo. Il était admiré par le grand Rubens qui, à ce que l’on dit, aurait été si choqué que Brouwer n’ait pas de sépulture propre qu’il aurait insisté pour qu’on le sorte de la fosse commune et qu’on l’inhume une seconde fois en 1638. Pas mal, non ?

Brouwer croque non sans humour les scènes de la vie paysanne, dans la lignée d’un Pieter Bruegel l’Ancien, mais avec une vivacité d’exécution et un sens d’observation hérités de son probable maître, Hals. Il s’agit, la plupart du temps, de petits formats, qui montrent des paysans buvant, jouant, fumant ou, comme ici, se battant. Ses scènes de genre, dont personnellement je ne peux me lasser, influenceront de nombreux artiste, comme David Téniers le Jeune par exemple. 

Les boîtes c’était autre chose à l’époque !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :