L’hebdo du Point C #21

18 Mar

Par Aurore.

Son de la semaine : Time to dance de The Shoes

Pour les petits malins qui nous suivent sur facebook, ce son leur est déjà familier. Mais pour les autres, venez vous trémousser avec Jake sur le son déjanté de The Shoes.

Ce soir, en plus d’un son, on se laisse porter par cette vidéo psychédélique. Peut-être vous souvenez-vous du live de The Shoes au Grand Journal, quatre musiciens en ligne se défoulaient sur des tambours. C’était syncro, graphique, puissant. The Shoes, moi ça me donne envie de me lâcher, toutes ces percussions, des basses fortes et sourdes face à des petits cliquetis aigus. Ils pourraient évoquer nos pensées légères et désinhibées sous l’effet de la fête ! Ca c’était mon vécu à l’écoute du son, mais la vidéo alors ? En un mot « dansons et ne mourrons pas ». La danse, la musique, semblent nous sauver de la folie, même la pire (ici incarnée par Jake Gyllenhaal, himself !).

Alors on sort sa tenue à paillettes, on frappe dans ses mains et on se laisse porter.

L’œuvre de la semaine : Les trois grâces de Raphaël

Les trois grâces, on connaît : Aglaé, Thalie et Euphrosine, les trois copines de Vénus qui exécutent quelques délicats pas de danse entre filles. Cranach nous l’a fait, Rubens, Regnault, Pradier, Botticelli, et j’en passe. Mais le maitre, ça reste Raphaël. Alors, Respect ! Voici sa version datée de 1504 et conservée au musée Condé de Chantilly.

Les formes rondes, les coloris doux des chairs, le paysage désert, les corps sensuels. On est loin de l’esprit de destruction de Jake. Et oui : Raphaël célèbre la beauté. La beauté réinventée, la beauté classique. Alors on se laisse prendre par cette image de rêverie, et on se laisse séduire par ces jeunes femmes dont la pureté et l’innocence traversent les âges et viennent encore nous toucher à l’heure de Twitter et de Google. Les corps nus, les coloris ocres nous rappellent que cette semaine, le printemps va nous tomber dessus avec tout ce que cela implique de tenues légères, de pique-niques et de réjouissances de circonstance.

Sensuel et dansant, le printemps s’annonce plein de rebondissements ! 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :