L’Hebdo du Point C #16

12 Fév

par Grégoire.

Son de la semaine : Bermuda, par Kisses

Décidément, le froid se croit chez lui. Il est bien résolu à tenir ses positions, et à ne pas nous lâcher un petit degré parmi ceux qu’il a capturés. Mais pensons à des jours plus chauds en écoutant Bermuda de Kisses.

Ce duo nous emmène sur une plage californienne, et nous livre une pop dansante « sucrée » (j’ai lu ça quelque part, je ne sais plus où, mais ça marche pas mal) qui fait l’effet d’une caresse

On est d’accord, ce n’est pas révolutionnaire. Un rythme basique, une basse qui ne vole pas plus haut, des synthés simplistes. Mais qui a dit qu’il fallait nécessairement faire compliqué pour bien faire ? Certainement pas moi.

L’album s’écoute tranquillement. Les morceaux suaves et sirupeux nous transportent 6 mois en avant, et nous donneraient presque l’envie de commencer à booker vols et hôtels, ou trains et campings pour les plus écolos. 

« Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacées… »

Oeuvre de la semaine : Orange & Yellow de Mark Rothko

Vous voulez encore du chaud ? Pas de problème : plongez-vous dans Orange & Yellow de Mark Rothko, daté de 1956 et conservé à Buffalo. 

Rothko est un représentant du Colorfield painting, mouvement lié à l’expressionnisme abstrait qui se développe dès la fin des années 1940 et surtout dans les années 1950 aux USA. Les artistes veulent créer un art abstrait qui suggère le sublime, la transcendance, la révélation. Les surfaces peintes restent ouvertes et semblent s’étendre au-delà des limites du tableau, au lieu d’y être confinées. Ils travaillent aussi sur des formats monumentaux, qui deviennent inquiétants, stupéfiants, intimes et immédiats.

Rothko peint des abstractions composées de rectangles horizontaux, aux couleurs légères et lumineuses disposées les unes au-dessus des autres sur un fond vertical. Il se débarrasse du dessin, et agence ses nappes de couleurs flottantes. Ces vastes espaces fantomatiques menacent d’engloutir le spectateur et son univers. Si si, je vous assure !

Allez, on tient encore un peu. Les beaux jours arrivent bientôt !

Une belle piscine de couleurs. 

4 Réponses to “L’Hebdo du Point C #16”

  1. Emilie 12 février 2012 à 21:47 #

    Je râle car vous me pourrissez mon mur fb chaque dimanche, mais en réalité, je trouve votre concept d’hebdo « paint’zik » vraiment sympa! Well done!

    • cestlepointc 12 février 2012 à 21:50 #

      Emilie, tu nous adores, tu le sais, on le sait, tout le monde le sait. Mais rassure-toi, t’es pas la seule ! haha (a.)
      et Merci !!

      • Emilie 12 février 2012 à 21:54 #

        Sauf quand vous faites des fautes d’orthographe!😉

  2. cestlepointc 12 février 2012 à 21:55 #

    Traitresse !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :