L’hebdo du Point C #14

29 Jan

par Grégoire.

Son de la semaine : The Show is About to Begin, par Black Rebel Motorcycle Club

Comment se remettre les idées en place ? Comment revenir à de bons fondamentaux, bien noirs, bien crasseux, bien lourds ? EASY. Il suffit de sortir un disque de Black Rebel Motorcycle Club (BRMC pour les intimes ou les flemmards). Voici The Show Is About To Begin, et à fond s’il vous plait. 

La basse de Robert Turner, d’emblée, vous en fout plein la gueule. Désolé, mais je ne pense pas pouvoir le dire d’une meilleure façon. Et puis non, mes excuses, vous vous les collez où je pense. PAF. C’est ça l’effet BRMC.

Ça s’écoute dans la rue, capuche sur la tête, mains dans les poches, en fronçant les sourcils. La guitare du couplet sonne comme une des trompettes de l’Apocalypse, et la voix résonne comme une prophétie promettant la fin de notre monde. J’imagine bien cette musique dans un (bon) film de zombies. 

Mais pourtant, le titre laisse supposer le contraire. Point d’envolées lyriques pleines d’espoir comme dans The Show Must Go On de Queen. Je respecte hein, j’adore la version de Freddy. 

Mais bon, on sent bien chez BRMC un côté hétéro TRES assumé. Je dirais même que c’est pas de la musique de…

Hop Hop Hop, on se comprend. Pas de ça chez nous hein.

Oeuvre de la semaine : Goya, le Colosse

Je ne vais pas vous mentir : je ne connais pas cette oeuvre. Je cherchais désespérément un artiste au caractère bien trempé qui aurait pu « pogoter » sur BRMC, et c’est arrivé à la lettre G que je me suis dit que Goya était quand même très rock’n’roll. Voici donc le Colosse, daté de 1808-12, et conservé au Prado à Madrid. 

Rebelle, l’espagnol l’est dans son pinceau large, vif, spontané. Regardez les nuages qui entourent le Colosse : ils ne sont composés que de quelques touches de blanc. La lumière et l’emploi d’un clair-obscur, notamment sur le géant, participent de la dramatisation de la scène représentée. On sent la peur, la déroute, les ténèbres s’abattre progressivement sur les hommes. 

Réécoutez le couplet de The Show Is About To Begin, et imaginez le Colosse marcher, ça passe vachement bien. De grandes enjambée, des pas qui font trembler la terre, comme la batterie de BRMC.

Enfin, le Colosse veut en découdre : il a l’allure d’un boxeur, prêt à broyer chair et os pour ne pas tomber chaos.

Il entre sur le ring. Le spectacle va bientôt commencer. 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :