L’hebdo du Point C #8

4 Déc

par Grégoire.

Son de la semaine : Concrete Gold de Wu Lyf

Bon, certains diront que je suis fou de vous présenter un morceau de plus de 5 min 30, mais que voulez-vous, je suis comme ça moi, on ne m’arrête pas. Voici Concrete Gold de Wu Lyf, jeune quatuor de Manchester.

Tout d’abord, vous devez vous demander ce que veulent dire ces mystérieuses initiales… World Unite Lucifer Youth Foundation. Ils annoncent la couleur. Une sombre couleur. Leur rock protestataire semble émerger d’une caverne aux allures de cathédrale d’où ils prêchent, prophètes enroués, leurs messages, leurs désirs de changer les choses. On ne peut que se recueillir pieusement et partager les mêmes espérances. Comme si l’on recevait une parole sacrée, scandée par les notes envolées de l’orgue et de la guitare. 

Étrangement, alors que l’ensemble est rendu plutôt lourd par une basse/batterie musclée, la musique devient romantique, imbibée du spleen de ces anglais rêveurs et poètes. Car oui, les paroles sont sublimes (je vous conseille d’aller sur un site pour les lire, car l’accent de Manchester rend les choses difficiles). Laissez-moi vous en fournir un échantillon : « But she comes now in the night / A blind baby walk into the light / A life spent waiting for a volcano to blow / So the mountain can go and fall.« 

A peine arrivé sur le site, je peux lire cela : »WU LYF is nothing, four dumb kids calling out heavy longings for a place to call home, two brothers greet two brothers and play heavy pop. I don’t feel at home in this place, like your hearts drunk on kerosene and all you need is a spark. A lil’ flare of Lucifer. And in blind faith they believe what they are told to believe and exploit your true mamma until her blood runs blue. The wind on the mountain laps tame, its wild years replaced by an air-conditioning unit, sleek and metallic, molded perfection. And in efficient regulation the people were conditioned and were told there’s no alternative son. To tell fire is to question, to bring fuel to the fires started by kids no longer blinded by spectacle glare. So go tell fire. »

Les mots me manquent. L’album Go Tell Fire to The Mountain est une mine d’or, sachez le. Wu Lyf s’entoure d’un mystère irrésistible, envoûtant et mélancolique qui nous attire comme un aimant.

A écouter dans le noir avec du bon son. Pardonnez-moi cette critique anormalement longue.

Oeuvre de la semaine : La Vague de Gustave Courbet

Promis, je serai moins long sur l’oeuvre. Hélas, me direz-vous ! Il est vrai que l’on serait plutôt tenté de se noyer dans les rouleaux de la Vague de Courbet, datée de 1869 et conservée à Berlin. 

Courbet a peint de nombreuses versions de ce thème, et mon choix n’a rien de politique : j’ai simplement été séduit par la qualité de l’image. Mais laissons de côté ces considérations techniques. Cette toile se regarde plutôt bien en écoutant Wu Lyf : les sombres nuages écrasent les voiles à l’horizon, gonflées par une tempête tant naturelle que spirituelle. L’image, pourtant saisie dans l’instant, n’en est pas moins fortement rythmée et mouvementée par l’idée qu’elle nous transmet, et par les souvenirs qu’elle mobilise chez nous. On voit les vagues s’écraser sur la grève, les unes après les autres, machinalement,  jouant le rôle de la basse/batterie de Wu Lyf

Notre vision est obscurcie par les éléments déchaînés desquels, pourtant, émergent de lumineuses et aveuglantes taches de ciel et d’écume. Courbet manie le couteau avec brio, et ainsi, presque paradoxalement, comme Concrete Gold, regarder cette toile donne de l’espoir.

La tempête, on le sait, passera. 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :